L’enfant des livres (2016)

Posted on
  • Titre original :  A child of books (2016)
  • Auteur : Oliver Jeffers
  • Illustrateur : Sam Winston
  • Éditeur : Kaléidoscope

Quatrième de couverture : L’Enfant des livres est une irrésistible invitation au voyage, voyage au fil des mots, à travers des montagnes enchantées, des mers et des forêts de contes de fées. Et l’envoûtante promenade au hasard des livres aimés permet finalement au jeune lecteur de découvrir que l’imagination est le bien de chacun.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Tu es né au milieu d’une histoire tombée d’un des livres qui remplissaient notre chambre. Tu as été nourri par des mots doux et apaisants qui t’ont donné soif d’autres mots et d’autres phrases qui t’accompagnent toujours. Tu as grandi sur un radeau assemblé de lignes et de passages entiers qui t’ont transporté doucement dans la mer de ton imagination et qui te portent encore aujourd’hui, d’une destination à l’autre, au gré de ta volonté. Car aujourd’hui, tu choisis par toi-même son cours et les chemins à prendre à ton arrivée sur la terre ferme. Tu invites celles et ceux qui veulent te suivre avec plaisir sur les sentiers livresques. Bien sûr, tu rencontres parfois les autres aussi, celles et ceux qui ne comprennent pas, qui ne voient pas ton univers car leurs yeux sont aveuglés par une réalité trop tenace où l’imaginaire n’a pas de place. Mais tu continues malgré tout, déterminé à découvrir un autre monde, un monde créé par les mots, fait de mots, orné de mots, riche de mots. Tu escalades des montagnes qui ouvrent des horizons incroyables, tu trouves des trésors que tout le monde croyait oubliés, tu joues dans la forêt qui te dévoile ses créatures fantastiques en qui personne ne croit plus, tu parles avec des étoiles et tu comprends ce qu’elles chuchotent dans la nuit, tu te reposes sur des nuages tandis que beaucoup d’autres doivent se satisfaire d’un simple lit, tu vis mille et une aventures tandis que beaucoup d’autres trouvent leur vie grise et ennuyeuse… Toi, tu vois ta vie comme un festival d’émotions et de couleurs. Car tu es un enfant des livres, tu viens d’un monde d’histoires. Et c’est ici que se trouve ton bonheur, ta richesse, ta puissance. Accessibles d’ailleurs à toutes celles et ceux qui acceptent de prendre la clé de leur imagination. …Lire la suite »


Le Noir de la Nuit (2017)

Posted on
  • Titre original : The Darkest Dark (2016)
  • Auteurs : Chris Hadfield et Kate Fillion
  • Traductrice : Ilona Meyer
  • Illustrateurs : The Fan Brothers
  • Éditeur : Les Éditions des Éléphants

Quatrième de couverture : Chris est astronaute. Un astronaute très important et très occupé. Seulement, Chris a terriblement peur du noir… Un certain 20 juillet, sa vie bascule. D’après l’histoire vraie de l’astronaute Chris Hadfield.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

« You make your dreams come true! » Chris Hadfield

Son devoir l’appelle, et il n’a pas une seconde à perdre.  Sa vie de tous les jours est bien remplie, et il ne s’ennuie jamais. Car, comment peut-on s’ennuyer quand on passe son temps à s’entraîner intensivement, à piloter régulièrement une fusée, à sillonner infatigablement l’espace, à chasser courageusement des extraterrestres, le jour comme la nuit ?.. …Lire la suite »


Les Zarnak, T02 : A la rescousse (2017)

Posted on
  • Titre original : « The Bolds to the Rescue » (2016)
  • Auteur : Julian Clary
  • Traductrice : Natalie Zimmermann
  • Illustrateur : David Roberts
  • Éditeur : ABC Mélody
  • Collection : Mélokids+
  • Pages : 276

Quatrième de couverture : Les Zarnak sont une famille peu ordinaire dans une banlieue très ordinaire. La rumeur se répand : tout animal en danger trouvera refuge chez eux. La maison est vite pleine à craquer : crocodile, chevaux, mouton… Les Zarnak arriveront-ils à garder le contrôle de la situation ?

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Les pattes poilues et de longues queues cachées sous des habits très convenables, les oreilles dressées dissimulées par des chapeaux extravagants, les dents pointues souvent découvertes par de grands sourires contagieux et beaucoup, beaucoup de blagues et de fous rires … Est-il possible qu’ils soient de retour ?.. Et oui, pour notre plus grand bonheur, les Zarnak, cette famille d’hyènes (extraordinaires) déguisées en humains (tout à fait ordinaires) reviennent dans ce nouveau volume de la série pour nous entraîner dans leurs aventures incroyables. …Lire la suite »


The Monkey Family (2017)

Posted on
  • Scénariste : Margo Renard
  • Dessinatrice : Margo Renard
  • Éditeur : La Palissade
  • Pages : 112

Présentation par l’éditeur : Des bananes, encore des bananes, toujours des bananes ! Ce n’est pas facile d’être le seul singe de la famille à ne plus supporter ce menu monotone. Heureusement, Ba peut compter sur l’audace de son copain Haï et sur l’habileté de la turbulente Moh. Ensemble, ils s’apprêtent à vivre des aventures mouvementées dans la Forêt Interdite, en compagnie entre autres : d’une horde d’oiseaux irrespectueux, d’un panda déjanté, d’un tigre décrépi et de crocodiles affamés.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? La vie est belle dans le village de la Monkey Family. Et comment pourrait-il en être autrement dans un monde constitué entièrement de bananes ? On naît parmi les bananes, on grandit entouré de bananes, on ne mange que des bananes sous la forme de plats divers… On organise même la fête en leur honneur pour laquelle on se déguise en banane ! …Lire la suite »


La poudrière de mon grand-père (2017)

Posted on
  • Auteur : Xu Lu
  • Illustrateur : Zhu Chengliang
  • Éditeur : Les éditions Fei

Quatrième de couverture : Lu adore son grand-père qui est garde forestier d’une petite montagne. Le vieil homme protège et chérit les arbres et les animaux qu’il considère comme sa famille. Mais un matin, un petit renard vole la poudrière de Grand-père et déclare un incendie dans la forêt !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

Mon cher grand-père,

…Lire la suite »


Pippa Pepperkorn, Tome 4 : Le voyage scolaire (2017)

Posted on
  • Titre original : Pippa Pepperkorn 04: Auf Klassenfahrt (2014)
  • Auteure : Charlotte Habersack
  • Traductrice : Brigitte Schröter
  • Illustratrice : Mélanie Garanin
  • Éditeur : Magnard Jeunesse
  • Pages : 160

Présentation par l’éditeur : Pippa et ses amis partent en voyage scolaire à la ferme. Heureusement que Pippa est là, car elle seule sait quoi faire quand on a une envie pressante dans le bus ! Mais, comme toujours, elle sait aussi :

– épouvanter les garçons avec des histoires de fantômes à la jambe de bois ;

– concocter des potions contre le mal du pays ;

– faire disparaître les verrues par magie ;

– transformer une randonnée en jeu de piste…

Bref… la semaine de classe verte est assurée d’être pleine de rebondissements, bien sûr, puisque Pippa Pepperkorn sera de la partie !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Vous souvenez-vous de Pippa Pepperkorn, la plus grande «chercheuse et inventrice du XXIe siècle» ?.. Cette fillette espiègle et charmante qui porte des grandes bottes de cow-boy vertes et une coiffure appelée « les balançoires à ouistitis » ?.. …Lire la suite »


La petite fille qui inventait des histoires (2016)

Posted on
  • Titre original : The whisper (2015)
  • Auteure : Pamela Zagarenski
  • Illustratrice : Pamela Zagarenski
  • Traductrice : Alice Seelow
  • Éditeur : Circonflexe

Quatrième de couverture : Une petite fille se voit remettre par sa maîtresse un livre étrange qui ne contient que des images. Elle qui est avide de belles histoires, la voilà bien déçue. C’est alors qu’un murmure s’élève, qui l’invite à inventer les mots qu’elle ne voit pas. Au fil des pages, son imagination s’envole, et elle découvre que le plus grand conteur se trouve au fond de soi.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? La petite fille au capuchon rouge avec ses deux drôles d’oreilles aime les histoires plus que tout. Elle passe son temps à voyager dans des endroits extraordinaires grâce aux mots et aux images qui remplissent les livres. Il est donc tout à fait naturel qu’elle soit très attirée par ce nouveau livre apparu sur une étagère dans sa classe, un livre mystérieux, pas comme les autres. …Lire la suite »


Les compagnons de la Cigogne, Tome 1 : Le Lac des Damnés (2016)

Posted on
  • Auteure : Sophie Humann
  • Illustrateur : B. Rafaël
  • Éditeur : Gulf Stream
  • Pages : 224

Quatrième de couverture : Strasbourg, 1825. Gaspard s’ennuie au Collège royal, et n’aime que le dessin. Il rêve de devenir sculpteur comme son père, et de veiller à son tour sur la cathédrale… même si l’on raconte qu’un lac mystérieux se cache sous ses fondations et que des morts y seraient condamnés à ramer pour l’éternité ! Afin de susciter l’admiration de son père, et des élèves du collège qui l’ignorent, Gaspard décide de partir à la recherche du légendaire lac des Damnés avec l’aide de son ami Basile, un jeune batelier de l’Ill. Mais un curieux personnage encapuchonné rôde dans la capitale alsacienne et semble déterminé à voir les deux garçons échouer, au point d’enlever la jolie Margot, la sœur de Basile…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Gaspard, un jeune adolescent de 12 ans, aime plus que tout dessiner. Et peu importe l’endroit ou l’heure. Même s’il faut se lever à l’aube et partir sur les berges de l’Ile avant le début des cours (ce que son père lui avait d’ailleurs interdit de faire). …Lire la suite »


Les lueurs de traverse, T03: La bague à six pans (2016)

Posted on

La série Les Lueurs de traverse propose à ses lecteurs/lectrices de suivre les aventures de Mona (jeune collégienne et grande amatrice d’art) à travers le temps et l’espace, pour découvrir avec elle certaines périodes de l’histoire de France ainsi que les courants artistiques qui les caractérisent, tout en ayant pour fil conducteur la quête des origines de Mona.

  • Auteure : Anne Samuel
  • Éditeur : Les petites moustaches
  • Pages : 151

Quatrième de couverture : Mona a treize ans et entre en 4e. Elle est heureuse d’avoir retrouvé Max, son père adoptif, mais ne s’est jamais sentie aussi décalée. Comment être une fille ordinaire quand on voyage dans le temps et que ses meilleurs amis sont prisonniers du passé ? Les bijoux de sa valise n’ont pas livré tous leurs secrets et la bague à six pans l’obsède plus que tout le reste… Épopée palpitante et bouleversante au cœur de la Renaissance, ce troisième tome des Lueurs de traverse lui fait franchir un pas décisif dans sa quête de vérité.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Cette fois-ci, Monalisa (Mona) a beaucoup de mal à s’intégrer dans la réalité du XXIe siècle. Les souvenirs de son récent voyage en 1899, riche en rencontres inoubliables et en événements remarquables, l’envahissent hors mesure, laissant très peu de place aux banalités de sa vie de collégienne de 4e. Car, comment est-il possible de s’intéresser aux sujets si anodins des conversations avec ses camarades de classe quand elle vient de passer un moment dans une époque connue pour son grand développement industriel, artistique et intellectuel, une époque marquée par l’affaire Dreyfus ? …Lire la suite »


Trois petits points (2016) & M le Méchant (2015)

Posted on

Aujourd’hui, je vous présente deux histoires musicales parues aux éditions Lamao, un éditeur qui réunit d’une belle manière les mots et la musique.

  • Auteur : Jérémie Kisling
  • Illustratrice : Lli
  • Éditeur : Lamao
  • Collection : Côté Jardin

Présentation par l’éditeur : Chloé n’est pas une coccinelle comme les autres. Elle doit affronter les regards et les moqueries de ses congénères. Elle n’a que trois petits points! Elle décide de fuir les siens, espérant trouver ailleurs plus de compassion et de compréhension. Sous forme d’alexandrins, ce conte pour petits et grands, comme un voyage initiatique, nous invite à nous poser les bonnes questions.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Chloé la coccinelle n’est pas heureuse dans son petit village. Elle n’est pas heureuse parce qu’elle est différente : elle n’a que trois points sur le dos, ce qui lui vaut bien des moqueries de la part de ses camarades. …Lire la suite »