L’enfant des livres (2016)

Posted on
  • Titre original :  A child of books (2016)
  • Auteur : Oliver Jeffers
  • Illustrateur : Sam Winston
  • Éditeur : Kaléidoscope

Quatrième de couverture : L’Enfant des livres est une irrésistible invitation au voyage, voyage au fil des mots, à travers des montagnes enchantées, des mers et des forêts de contes de fées. Et l’envoûtante promenade au hasard des livres aimés permet finalement au jeune lecteur de découvrir que l’imagination est le bien de chacun.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Tu es né au milieu d’une histoire tombée d’un des livres qui remplissaient notre chambre. Tu as été nourri par des mots doux et apaisants qui t’ont donné soif d’autres mots et d’autres phrases qui t’accompagnent toujours. Tu as grandi sur un radeau assemblé de lignes et de passages entiers qui t’ont transporté doucement dans la mer de ton imagination et qui te portent encore aujourd’hui, d’une destination à l’autre, au gré de ta volonté. Car aujourd’hui, tu choisis par toi-même son cours et les chemins à prendre à ton arrivée sur la terre ferme. Tu invites celles et ceux qui veulent te suivre avec plaisir sur les sentiers livresques. Bien sûr, tu rencontres parfois les autres aussi, celles et ceux qui ne comprennent pas, qui ne voient pas ton univers car leurs yeux sont aveuglés par une réalité trop tenace où l’imaginaire n’a pas de place. Mais tu continues malgré tout, déterminé à découvrir un autre monde, un monde créé par les mots, fait de mots, orné de mots, riche de mots. Tu escalades des montagnes qui ouvrent des horizons incroyables, tu trouves des trésors que tout le monde croyait oubliés, tu joues dans la forêt qui te dévoile ses créatures fantastiques en qui personne ne croit plus, tu parles avec des étoiles et tu comprends ce qu’elles chuchotent dans la nuit, tu te reposes sur des nuages tandis que beaucoup d’autres doivent se satisfaire d’un simple lit, tu vis mille et une aventures tandis que beaucoup d’autres trouvent leur vie grise et ennuyeuse… Toi, tu vois ta vie comme un festival d’émotions et de couleurs. Car tu es un enfant des livres, tu viens d’un monde d’histoires. Et c’est ici que se trouve ton bonheur, ta richesse, ta puissance. Accessibles d’ailleurs à toutes celles et ceux qui acceptent de prendre la clé de leur imagination. …Lire la suite »


La petite fille qui inventait des histoires (2016)

Posted on
  • Titre original : The whisper (2015)
  • Auteure : Pamela Zagarenski
  • Illustratrice : Pamela Zagarenski
  • Traductrice : Alice Seelow
  • Éditeur : Circonflexe

Quatrième de couverture : Une petite fille se voit remettre par sa maîtresse un livre étrange qui ne contient que des images. Elle qui est avide de belles histoires, la voilà bien déçue. C’est alors qu’un murmure s’élève, qui l’invite à inventer les mots qu’elle ne voit pas. Au fil des pages, son imagination s’envole, et elle découvre que le plus grand conteur se trouve au fond de soi.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? La petite fille au capuchon rouge avec ses deux drôles d’oreilles aime les histoires plus que tout. Elle passe son temps à voyager dans des endroits extraordinaires grâce aux mots et aux images qui remplissent les livres. Il est donc tout à fait naturel qu’elle soit très attirée par ce nouveau livre apparu sur une étagère dans sa classe, un livre mystérieux, pas comme les autres. …Lire la suite »


La petite marchande de mots (2016)

Posted on
  • Auteure : Marie Tibi
  • Illustratrice : Lili la Baleine
  • Éditeur : De Plaines en Vallées
  • Collection : Les Mots qui chantent

Quatrième de couverture : Les clients viennent nombreux dans la boutique de Rosalie Tricoli. Un musicien, un amoureux, un monsieur ronchon, une maman, un garnement… Toi aussi, tu cherches tes mots ? Pousse donc la porte de la petite marchande de mots, elle t’aidera à trouver celui qu’il te faut !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Parmi toutes les boutiques de la ville, celle de Rosalie Tricoli est particulière. Vous n’y trouverez pas de légumes, d’habits, de jouets, de fleurs ou de petits gâteaux. En fait, vous n’y trouverez rien de ce que l’on propose habituellement dans les magasins. Car Rosalie est une marchande pas comme les autres, elle est une marchande de mots. …Lire la suite »


Les lueurs de traverse, T03: La bague à six pans (2016)

Posted on

La série Les Lueurs de traverse propose à ses lecteurs/lectrices de suivre les aventures de Mona (jeune collégienne et grande amatrice d’art) à travers le temps et l’espace, pour découvrir avec elle certaines périodes de l’histoire de France ainsi que les courants artistiques qui les caractérisent, tout en ayant pour fil conducteur la quête des origines de Mona.

  • Auteure : Anne Samuel
  • Éditeur : Les petites moustaches
  • Pages : 151

Quatrième de couverture : Mona a treize ans et entre en 4e. Elle est heureuse d’avoir retrouvé Max, son père adoptif, mais ne s’est jamais sentie aussi décalée. Comment être une fille ordinaire quand on voyage dans le temps et que ses meilleurs amis sont prisonniers du passé ? Les bijoux de sa valise n’ont pas livré tous leurs secrets et la bague à six pans l’obsède plus que tout le reste… Épopée palpitante et bouleversante au cœur de la Renaissance, ce troisième tome des Lueurs de traverse lui fait franchir un pas décisif dans sa quête de vérité.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Cette fois-ci, Monalisa (Mona) a beaucoup de mal à s’intégrer dans la réalité du XXIe siècle. Les souvenirs de son récent voyage en 1899, riche en rencontres inoubliables et en événements remarquables, l’envahissent hors mesure, laissant très peu de place aux banalités de sa vie de collégienne de 4e. Car, comment est-il possible de s’intéresser aux sujets si anodins des conversations avec ses camarades de classe quand elle vient de passer un moment dans une époque connue pour son grand développement industriel, artistique et intellectuel, une époque marquée par l’affaire Dreyfus ? …Lire la suite »


Rencontre avec Agnès Laroche (décembre 2015)

Posted on

portrait-agnes-018J’ai eu le plaisir de rencontrer Agnès Laroche à plusieurs occasions, et chaque fois je l’ai vue entourée d’enfants et de leurs parents, invariablement bienveillante et souriante. Je vous propose aujourd’hui mon interview avec cette auteure prolifique et bien connue dans la littérature jeunesse, et je vous invite à (re)découvrir son univers au plus vite !

Vous êtes auteure de nombreux romans, albums et récits publiés en presse enfantine. Qu’est-ce qui vous a incité à vous lancer dans l’écriture pour les enfants ?

J’ai commencé à écrire par plaisir. Je me suis amusée à tenter d’écrire un roman pour la jeunesse et j’ai eu la chance qu’il soit édité. J’ai adoré cette première expérience d’écriture et depuis je n’ai plus jamais arrêté. C’était il y a neuf ans. J’ai enchaîné après avec d’autres romans et d’autres publications, une trentaine à ce jour. …Lire la suite »


Suis-moi Sophia ! (2016)

Posted on
  • suis-moi-sophiaTitre original : Saving Sophia (2014)
  • Auteure : Fleur Hitchcock
  • Traductrice : Catherine Guillet
  • Éditeur : Flammarion Jeunesse
  • Pages : 286

Quatrième de couverture : Lorsque Sophia décide de fuguer pour partir à la recherche de sa mère, Lottie saisit l’aventure au vol. Finie la banalité du quotidien ! Elle a toujours rêvé d’être une héroïne de roman, mais elle ne pensait pas que cela serait si dangereux…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Lottie trouve sa vie ennuyeuse, voire déprimante. Entre ses parents, des scientifiques ardents, qu’elle ne considère « pas normaux » et son frère Ned qui a la fâcheuse habitude de faire constamment intrusion dans sa vie, elle s’évade dans le monde imaginaire de ses livres. Elle adore se glisser dans la peau des protagonistes de ses romans policiers et fuir ainsi pendant de longues soirées. …Lire la suite »


Moi, Ernest… (2016)

Posted on
  • Moi ErnestAuteur : Laurent Souillé
  • Illustrateur : Paul Mager
  • Éditeur : Des ronds dans l’O Jeunesse

Quatrième de couverture : Ernest écrit depuis toujours enfermé dans son monde qu’il partage avec sa môman. Malheureusement, la mère disparaît ; Ernest doit se débrouiller seul avec ses rêves et son chat. Un jour, il entend un éditeur parler à la télévision et se décide à leur envoyer ses histoires. Son travail plaît à l’un d’entre eux qui viendra lui rendre visite car il a décidé de l’illustrer et de le publier. Pour Ernest, le rêve commence…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Ernest a passé son enfance dans une maison décrépite avec de vieux meubles et un escalier abîmé, entouré de chats et de l’amour de sa chère « môman ». Malgré le fait d’être né avec un tas de maladies aux noms bizarres, c’est un garçon attentif et intelligent.  Oui, il a quelques particularités physiques et il ne parle pas, mais ça ne l’empêche pas d’avoir une grande imagination, un cœur en or et des doigts de pianiste qui tapotent les touches de sa vieille machine à écrire des journées entières pour inventer des milliers d’histoires fascinantes. …Lire la suite »


Rencontre avec Caroline Drouault, Les Éditions des Éléphants (décembre 2015)

Posted on

Ilo et Caro au Salon de Paris 2016Aujourd’hui, je vous invite à découvrir Les Éditions des Éléphants, une belle maison d’édition, très attrayante par la qualité de leurs ouvrages. Pendant le Salon du livre de Montreuil en décembre dernier, j’ai eu l’occasion de parler avec Caroline Drouault, l’une de deux éditrices.

Racontez-nous l’histoire de votre maison d’édition. Quelle était l’idée de départ et pourquoi ce nom des « Éléphants » ?

C’est Ilona Meyer qui a fondé la maison d’édition et je l’ai rejointe pour l’accompagner dans le développement du catalogue. Nos premiers titres sont sortis au printemps 2015.

Pourquoi ce nom ? D’abord parce que l’éléphant, c’est un animal très présent dans la culture enfantine. On le retrouve dans de nombreux albums, que ce soit Dumbo, Babar, ou, plus récemment, Elmer ou Pomélo. Mais surtout parce que l’éléphant est porteur de qualités positives, comme la force, l’intelligence, la mémoire ou la grâce. …Lire la suite »


Mon ami/Mon amie (2015)

Posted on
  • Mon amiAuteur : François David
  • Illustratrice : Manuela Ferry
  • Éditeur : Du pourquoi pas ?
  • Collection : Faire société

Résumé de l’éditeur : J’ai une amie. Je trouvais qu’elle avait changé mais elle ne voulait pas me délivrer son secret. J’ai un ami. Un vrai. Il ne ressemble pas du tout à l’ami tel que je me l’imaginais. Mais même quand on ne se voit pas, je pense à lui, et ça m’aide vraiment !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? J’aimerais vous faire découvrir quelque chose d’original, de puissant et de délicat en même temps. C’est un petit livre aux éditions Du pourquoi pas ? qui a attiré mon attention grâce à son format, à sa construction et à ses couleurs. Il s’agit de deux histoires différentes qui abordent le même sujet et qui sont racontées par deux narrateurs. …Lire la suite »