Le Noir de la Nuit (2017)

Posted on
  • Titre original : The Darkest Dark (2016)
  • Auteurs : Chris Hadfield et Kate Fillion
  • Traductrice : Ilona Meyer
  • Illustrateurs : The Fan Brothers
  • Éditeur : Les Éditions des Éléphants

Quatrième de couverture : Chris est astronaute. Un astronaute très important et très occupé. Seulement, Chris a terriblement peur du noir… Un certain 20 juillet, sa vie bascule. D’après l’histoire vraie de l’astronaute Chris Hadfield.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

« You make your dreams come true! » Chris Hadfield

Son devoir l’appelle, et il n’a pas une seconde à perdre.  Sa vie de tous les jours est bien remplie, et il ne s’ennuie jamais. Car, comment peut-on s’ennuyer quand on passe son temps à s’entraîner intensivement, à piloter régulièrement une fusée, à sillonner infatigablement l’espace, à chasser courageusement des extraterrestres, le jour comme la nuit ?.. …Lire la suite »


Ka maté, patate ! (2017)

Posted on
  • Auteur : Arnaud Tiercelin
  • Illustratrice : Lauranne Quentric
  • Éditeur : Kilowatt
  • Collection : Les Kapoches
  • Pages : 48

Quatrième de couverture : Antoine aime par dessus tout jouer du piano et écrire des histoires. Un jour pourtant, son père l inscrit au club de rugby sans lui demander son avis. Une histoire pour découvrir que finalement, le rugby c est vraiment chouette et que des fois on peut se tromper.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Ce garçon maigrichon, c’est Antoine. D’une nature plutôt timide, il aime partager son temps entre ses deux passions, le piano et l’écriture. Il est très bien comme ça. Sauf qu’un jour, toute sa routine tranquille est irréversiblement chamboulée. Pendant un repas du soir tout à fait ordinaire, sans prévenir, une affreuse nouvelle tombe sur sa pauvre tête : il est inscrit au club de rugby et commence son entraînement samedi prochain ! Quelle horreur ! Dans la tête d’Antoine, des visions catastrophiques se précipitent les unes sur les autres. …Lire la suite »


Un zombie dans ma maison (2017)

Posted on
  • Auteure : Véronique Cauchy
  • Illustratrice : Annabelle Gormand
  • Éditeur : Kilowatt
  • Collection : Les Kapoches
  • Pages : 48

Quatrième de couverture : L’arrivée d’un ordinateur dans la famille Cubichou est une révolution ! Julien ne peut plus se passer d’internet, des réseaux sociaux, des blogs et de ses nouveaux « amis ». Encore faut-il savoir qui se cache derrière l’écran.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Moi, c’est Marius. Toujours le même Marius, mais rien n’est plus comme avant dans ma vie. Avant, j’avais un grand frère, Julien, qui était toujours là pour moi. Passer du temps avec Julien, cela voulait dire des fous rires et des confidences, des blagues idiotes et des chamailleries à répétition, des jeux insensés et des parties de foot animées, et tellement d’autres choses… Drôles, touchantes, captivantes, complices qui me manquent affreusement. Lui, Julien, me manque affreusement. …Lire la suite »


Y a pas de héros dans ma famille ! (2017)

Posted on
  • Auteure : Jo Witek
  • Éditeur : Actes Sud Junior
  • Pages : 144

Présentation par l’éditeur : Jusque là tout était clair dans sa tête. À la maison, il était Mo, parfois aussi Tit’tête ou bouffon à lunettes. À l’école, c’était Maurice Dambek. Chez lui, à l’étroit dans le petit appartement, ça parlait fort par-dessus la télé et ça disait des gros mots (pour être tranquille, Mo fait ses devoirs dans la baignoire !). En classe, on se tenait correctement et on parlait comme dans les livres. Ses deux vies étaient bien distinctes, il suffisait de ne pas se tromper de langage. Mais, un jour, Mo découvre la maison de son ami Hippolyte et le mur de photos dans le salon, où sont exposés tous les gens connus de la famille – un grand médecin humanitaire, un écrivain, un acteur de la Comédie française et même un prix Nobel ! À partir de ce moment, Mo commence à s’éloigner et à avoir honte de sa famille déglinguée, où il n’y a aucun héros, que des zéros. Mais dans un vieil album de famille, il va faire une découverte…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Mo (Maurice Dambec), 10 ans, se croyait un garçon ordinaire avec deux vies clairement séparées : celle de l’école, bien ordonnée, où tout le monde parle correctement, fait des efforts et suit les règles de politesse et celle de la maison, complètement chaotique, où tout le monde se crie dessus, emploie des gros mots et n’a rien à faire avec les bonnes manières. …Lire la suite »


La poudrière de mon grand-père (2017)

Posted on
  • Auteur : Xu Lu
  • Illustrateur : Zhu Chengliang
  • Éditeur : Les éditions Fei

Quatrième de couverture : Lu adore son grand-père qui est garde forestier d’une petite montagne. Le vieil homme protège et chérit les arbres et les animaux qu’il considère comme sa famille. Mais un matin, un petit renard vole la poudrière de Grand-père et déclare un incendie dans la forêt !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

Mon cher grand-père,

…Lire la suite »


Les compagnons de la Cigogne, Tome 1 : Le Lac des Damnés (2016)

Posted on
  • Auteure : Sophie Humann
  • Illustrateur : B. Rafaël
  • Éditeur : Gulf Stream
  • Pages : 224

Quatrième de couverture : Strasbourg, 1825. Gaspard s’ennuie au Collège royal, et n’aime que le dessin. Il rêve de devenir sculpteur comme son père, et de veiller à son tour sur la cathédrale… même si l’on raconte qu’un lac mystérieux se cache sous ses fondations et que des morts y seraient condamnés à ramer pour l’éternité ! Afin de susciter l’admiration de son père, et des élèves du collège qui l’ignorent, Gaspard décide de partir à la recherche du légendaire lac des Damnés avec l’aide de son ami Basile, un jeune batelier de l’Ill. Mais un curieux personnage encapuchonné rôde dans la capitale alsacienne et semble déterminé à voir les deux garçons échouer, au point d’enlever la jolie Margot, la sœur de Basile…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Gaspard, un jeune adolescent de 12 ans, aime plus que tout dessiner. Et peu importe l’endroit ou l’heure. Même s’il faut se lever à l’aube et partir sur les berges de l’Ile avant le début des cours (ce que son père lui avait d’ailleurs interdit de faire). …Lire la suite »


Tant que nous sommes vivants (2014)

Posted on
  • Auteure : Anne-Laure Bondoux
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse
  • Pages : 303

Quatrième de couverture : Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron de nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus… Mais quand l’ombre a pris la place de la lumière, l’amour suffit-il à nous garder vivants ?

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? « Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, où nos villes se déployaient jusqu’aux pieds des montagnes et jetaient leurs ponts par-dessus les fleuves. Nos richesses débordaient alors de nos maisons, gonflaient nos yeux, nos ventres, nos poches, tandis que nos enfants, à peine nés, étaient déjà rassasiés. […] Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. […] Une époque nouvelle commença. Un temps sans panache ni projet, où plus personne (pas même le vieux Melkior) ne devinait l’avenir. »   …Lire la suite »


Gustav goes to Paris/Gustave va à Paris & Mami Wata (2016)

Posted on

Aujourd’hui, j’aimerais vous présenter deux petites bandes dessinées bilingues (anglais-français) publiées par les éditions Dadoclem dans la collection « La marmite-O-langues » qui propose aux enfants une lecture ludique et agréable du texte en deux langues (à ce jour, les titres de la collection incluent 8 langues étrangères : anglais, allemand, espagnol, italien, corse, occitan-provencal, latin et chinois).

  • Auteure : Doris Barbier-Neumeister
  • Illustratrice : Laure Girardin-Vissian
  • Éditeur : Dadoclem
  • Collection : La marmite-O-langues

Présentation par l’éditeur : Gustave, un petit Autrichien, profite des vacances pour rendre visite à sa cousine Mimi qui vit à Paris. Dès son arrivée, il croise l’une des voisines de Mimi, qui a perdu son chat. Les deux enfants s’investissent avec force dans la recherche du petit animal tout en découvrant Paris, ses monuments, ses places… mais également les délicieuses pâtisseries françaises !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Quand les parents de Gustave lui annoncent leur intention de l’envoyer à Paris, chez sa tante Marie, pour les prochaines vacances, il n’est pas content du tout. Car partir là-bas, signifie de rater son stage de foot, de parler français (une langue étrangère pour ce petit Autrichien) et, le pire de tout, de rester en compagnie de sa cousine Mimi pendant de longues semaines ! …Lire la suite »


Ça suffit Mammouth ! (2016)

Posted on
  • Ça suffit Mammouth !Titre original : Más te vale, mastodonte (2014)
  • Auteure : Micaela Chirif
  • Illustratrice : Issa Watanabe
  • Traductrice : Hélène Veldal
  • Éditeur : Père Fouettard

Quatrième de couverture : « Les mammouths sont des animaux énormes et féroces. Et très rebelles. Je le sais parce que j’en ai un à la maison…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Tous mes copains (enfin, presque) ont un animal à la maison. Vous savez, genre un chien (petit, grand ou moyen), un chat (petit, grand ou moyen), un hamster (petit, grand ou moyen) ou bien un poisson (petit, grand ou moyen). En général, ils sont gentils leurs animaux. Moi aussi, j’ai un animal de compagnie. …Lire la suite »


Un jour il m’arrivera un truc extraordinaire (2016)

Posted on
  • un-jourAuteur : Gilles Abier
  • Éditeur : La joie de lire
  • Collection : Encrage
  • Pages : 160

Présentation par l’éditeur : Petit, mince et palot, Elias a 13 ans mais en paraît 10. Il passe son temps à s’inventer des histoires, des aventures extraordinaires qu’il griffonne ensuite dans un cahier : il a déjà traversé la Manche à la nage, a été disque de Platine, participe à des compétitions nationales de judo… Ses parents sont séparés et il vit la plupart du temps avec sa mère et son nouveau compagnon, un certain Franck qu’il n’apprécie pas beaucoup. Mais depuis quelque temps, la vie d’Elias change. Non seulement il rêve qu’il vole, littéralement, comme un oiseau, mais en plus tout doucement son corps se transforme en celui d’un corbeau. Les pieds d’abord, la voix, le visage, sans oublier sa peur soudaine et irrationnelle des chats. Mais Elias ne veut pas que sa mère et ses meilleurs amis, Mathilde et Milo, s’en aperçoivent… Alors, hallucination ou réelle transformation ? La fin, totalement inattendue, révélera une vérité tragique…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? « J’ai toujours su qu’un jour il m’arriverait un truc extraordinaire. Depuis que je tiens debout, j’ai la conviction que je suis né pour accomplir un miracle. Ce n’est pas possible autrement. Sinon, comment expliquer la contradiction entre les rêves qui me dévorent et le corps dont je dispose. » …Lire la suite »