La famille dans tous ses états (2017)

Posted on
  • Titre original : Alles Familie ! (2010)
  • Auteure : Alexandra Maxeiner
  • Illustratrice : Anke Kuhl
  • Traductrice : Hélène Boisson
  • Éditeur : La joie de lire

Quatrième de couverture : Ben se dispute parfois avec sa sœur Lisa. Nina n’a pas de frères et sœurs, mais elle a tout en double. Joachim a un « presque-papa » qu’il adore. Clara et Marcel ont deux mamans et deux papas. Julie est triste et ne veut pas de nouvelle maman. Paola fête chaque année le jour de sa naissance et le jour de son arrivée. Marcel est surnommé « Loulou ». Léonie a la même voix que sa mère.bMais ils et elles ont tous un point commun : leur famille est unique au monde.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Comment définit-on une famille ? La réponse à cette question peut s’avérer simple et compliquée en même temps car la famille n’est plus ce qu’elle était autrefois, et on voit plusieurs sortes de familles se développer en parallèle du modèle classique « papa-maman-enfant(s) ». …Lire la suite »


Le Jour de June (2017)

Posted on
  • Auteure : Anne Loyer
  • Éditeur : Les petites moustaches
  • Collection : Héroïnes
  • Pages : 141

Quatrième de couverture : Juin 1944. Jude s’apprête à débarquer avec les rangers à la Pointe du Hoc. Dans la barge qui prend l’eau, au cœur de la nuit et du froid, c’est l’angoisse qui prime. Accroché à son appareil photo, le jeune reporter veut croire à sa mission : rapporter des images pour témoigner du courage hors norme de ceux qui l’entourent.
Novembre 1940. June, pour ses quatorze ans, reçoit de son grand-père, un Leica. Alors que le Blitz fait rage, ce cadeau, comme sa rencontre avec le photographe de guerre Robert Capa, va changer son destin.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

Chère June, …Lire la suite »


Le Noir de la Nuit (2017)

Posted on
  • Titre original : The Darkest Dark (2016)
  • Auteurs : Chris Hadfield et Kate Fillion
  • Traductrice : Ilona Meyer
  • Illustrateurs : The Fan Brothers
  • Éditeur : Les Éditions des Éléphants

Quatrième de couverture : Chris est astronaute. Un astronaute très important et très occupé. Seulement, Chris a terriblement peur du noir… Un certain 20 juillet, sa vie bascule. D’après l’histoire vraie de l’astronaute Chris Hadfield.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

« You make your dreams come true! » Chris Hadfield

Son devoir l’appelle, et il n’a pas une seconde à perdre.  Sa vie de tous les jours est bien remplie, et il ne s’ennuie jamais. Car, comment peut-on s’ennuyer quand on passe son temps à s’entraîner intensivement, à piloter régulièrement une fusée, à sillonner infatigablement l’espace, à chasser courageusement des extraterrestres, le jour comme la nuit ?.. …Lire la suite »


Ka maté, patate ! (2017)

Posted on
  • Auteur : Arnaud Tiercelin
  • Illustratrice : Lauranne Quentric
  • Éditeur : Kilowatt
  • Collection : Les Kapoches
  • Pages : 48

Quatrième de couverture : Antoine aime par dessus tout jouer du piano et écrire des histoires. Un jour pourtant, son père l inscrit au club de rugby sans lui demander son avis. Une histoire pour découvrir que finalement, le rugby c est vraiment chouette et que des fois on peut se tromper.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Ce garçon maigrichon, c’est Antoine. D’une nature plutôt timide, il aime partager son temps entre ses deux passions, le piano et l’écriture. Il est très bien comme ça. Sauf qu’un jour, toute sa routine tranquille est irréversiblement chamboulée. Pendant un repas du soir tout à fait ordinaire, sans prévenir, une affreuse nouvelle tombe sur sa pauvre tête : il est inscrit au club de rugby et commence son entraînement samedi prochain ! Quelle horreur ! Dans la tête d’Antoine, des visions catastrophiques se précipitent les unes sur les autres. …Lire la suite »


Les Zarnak, T02 : A la rescousse (2017)

Posted on
  • Titre original : « The Bolds to the Rescue » (2016)
  • Auteur : Julian Clary
  • Traductrice : Natalie Zimmermann
  • Illustrateur : David Roberts
  • Éditeur : ABC Mélody
  • Collection : Mélokids+
  • Pages : 276

Quatrième de couverture : Les Zarnak sont une famille peu ordinaire dans une banlieue très ordinaire. La rumeur se répand : tout animal en danger trouvera refuge chez eux. La maison est vite pleine à craquer : crocodile, chevaux, mouton… Les Zarnak arriveront-ils à garder le contrôle de la situation ?

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Les pattes poilues et de longues queues cachées sous des habits très convenables, les oreilles dressées dissimulées par des chapeaux extravagants, les dents pointues souvent découvertes par de grands sourires contagieux et beaucoup, beaucoup de blagues et de fous rires … Est-il possible qu’ils soient de retour ?.. Et oui, pour notre plus grand bonheur, les Zarnak, cette famille d’hyènes (extraordinaires) déguisées en humains (tout à fait ordinaires) reviennent dans ce nouveau volume de la série pour nous entraîner dans leurs aventures incroyables. …Lire la suite »


Une mère à Brooklyn (2017)

Posted on
  • Auteure : Ingrid Chabbert
  • Éditeur : Du Mercredi
  • Pages : 114

Quatrième de couverture : Judith a 15 ans. Hantée par le secret qui entoure sa naissance, elle se rebelle contre le monde entier. Comment se construire et aller de l’avant quand on ne connaît que la moitié de son histoire ? Un séjour à New York va bouleverser sa vie et lui apporter les réponses qu’elle n’a jamais eues. Un roman sur la filiation et les secrets de famille.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

AVANT (Sabine )

1,2, 3, 4 et 5… C’est plus fort qu’elle. Elle se laisse guider, encore et encore, par la magie de la musique, son corps n’écoutant que les chuchotements des notes qui pénètrent tout son être jusqu’à oublier le monde entier. 1,2, 3, 4 et 5… Une force formidable s’empare d’elle pour transformer ses mouvements en une danse divine qui devient sa respiration, son existence. 1,2, 3, 4 et 5… Un désir inattendu la pousse à une intimité irréfléchie avec celui qu’elle a considéré comme son meilleur ami. 1,2, 3, 4 et 5… Tout ce qui compte pour elle pourtant, c’est la danse. …Lire la suite »


Un zombie dans ma maison (2017)

Posted on
  • Auteure : Véronique Cauchy
  • Illustratrice : Annabelle Gormand
  • Éditeur : Kilowatt
  • Collection : Les Kapoches
  • Pages : 48

Quatrième de couverture : L’arrivée d’un ordinateur dans la famille Cubichou est une révolution ! Julien ne peut plus se passer d’internet, des réseaux sociaux, des blogs et de ses nouveaux « amis ». Encore faut-il savoir qui se cache derrière l’écran.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Moi, c’est Marius. Toujours le même Marius, mais rien n’est plus comme avant dans ma vie. Avant, j’avais un grand frère, Julien, qui était toujours là pour moi. Passer du temps avec Julien, cela voulait dire des fous rires et des confidences, des blagues idiotes et des chamailleries à répétition, des jeux insensés et des parties de foot animées, et tellement d’autres choses… Drôles, touchantes, captivantes, complices qui me manquent affreusement. Lui, Julien, me manque affreusement. …Lire la suite »


Y a pas de héros dans ma famille ! (2017)

Posted on
  • Auteure : Jo Witek
  • Éditeur : Actes Sud Junior
  • Pages : 144

Présentation par l’éditeur : Jusque là tout était clair dans sa tête. À la maison, il était Mo, parfois aussi Tit’tête ou bouffon à lunettes. À l’école, c’était Maurice Dambek. Chez lui, à l’étroit dans le petit appartement, ça parlait fort par-dessus la télé et ça disait des gros mots (pour être tranquille, Mo fait ses devoirs dans la baignoire !). En classe, on se tenait correctement et on parlait comme dans les livres. Ses deux vies étaient bien distinctes, il suffisait de ne pas se tromper de langage. Mais, un jour, Mo découvre la maison de son ami Hippolyte et le mur de photos dans le salon, où sont exposés tous les gens connus de la famille – un grand médecin humanitaire, un écrivain, un acteur de la Comédie française et même un prix Nobel ! À partir de ce moment, Mo commence à s’éloigner et à avoir honte de sa famille déglinguée, où il n’y a aucun héros, que des zéros. Mais dans un vieil album de famille, il va faire une découverte…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Mo (Maurice Dambec), 10 ans, se croyait un garçon ordinaire avec deux vies clairement séparées : celle de l’école, bien ordonnée, où tout le monde parle correctement, fait des efforts et suit les règles de politesse et celle de la maison, complètement chaotique, où tout le monde se crie dessus, emploie des gros mots et n’a rien à faire avec les bonnes manières. …Lire la suite »


La poudrière de mon grand-père (2017)

Posted on
  • Auteur : Xu Lu
  • Illustrateur : Zhu Chengliang
  • Éditeur : Les éditions Fei

Quatrième de couverture : Lu adore son grand-père qui est garde forestier d’une petite montagne. Le vieil homme protège et chérit les arbres et les animaux qu’il considère comme sa famille. Mais un matin, un petit renard vole la poudrière de Grand-père et déclare un incendie dans la forêt !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? 

Mon cher grand-père,

…Lire la suite »


Les compagnons de la Cigogne, Tome 1 : Le Lac des Damnés (2016)

Posted on
  • Auteure : Sophie Humann
  • Illustrateur : B. Rafaël
  • Éditeur : Gulf Stream
  • Pages : 224

Quatrième de couverture : Strasbourg, 1825. Gaspard s’ennuie au Collège royal, et n’aime que le dessin. Il rêve de devenir sculpteur comme son père, et de veiller à son tour sur la cathédrale… même si l’on raconte qu’un lac mystérieux se cache sous ses fondations et que des morts y seraient condamnés à ramer pour l’éternité ! Afin de susciter l’admiration de son père, et des élèves du collège qui l’ignorent, Gaspard décide de partir à la recherche du légendaire lac des Damnés avec l’aide de son ami Basile, un jeune batelier de l’Ill. Mais un curieux personnage encapuchonné rôde dans la capitale alsacienne et semble déterminé à voir les deux garçons échouer, au point d’enlever la jolie Margot, la sœur de Basile…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Gaspard, un jeune adolescent de 12 ans, aime plus que tout dessiner. Et peu importe l’endroit ou l’heure. Même s’il faut se lever à l’aube et partir sur les berges de l’Ile avant le début des cours (ce que son père lui avait d’ailleurs interdit de faire). …Lire la suite »