Le nid (2017)

Posted on
  • Auteure : Sandra Le Guen
  • Illustratrice : Coralie Saudo
  • Éditeur : Les Minots
  • Collection : Ceci-Cela

Quatrième de couverture : Chaque année au printemps, l’oiselle et l’oiseau font leur nid. Ils choisissent le meilleur endroit, sélectionnent soigneusement chaque brindille pour construire un cocon douillet à leurs petits. Le temps passe et malgré leur persévérance, leur nid reste vide. La tristesse les envahit quand une arrivée inattendue concrétise leur rêve.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Voler longtemps au-dessus de la forêt pour trouver un arbre, celui le plus adapté, le plus confortable, le plus fort. Le meilleur.

« Ils ne prenaient jamais le même. » …Lire la suite »


La famille dans tous ses états (2017)

Posted on
  • Titre original : Alles Familie ! (2010)
  • Auteure : Alexandra Maxeiner
  • Illustratrice : Anke Kuhl
  • Traductrice : Hélène Boisson
  • Éditeur : La joie de lire

Quatrième de couverture : Ben se dispute parfois avec sa sœur Lisa. Nina n’a pas de frères et sœurs, mais elle a tout en double. Joachim a un « presque-papa » qu’il adore. Clara et Marcel ont deux mamans et deux papas. Julie est triste et ne veut pas de nouvelle maman. Paola fête chaque année le jour de sa naissance et le jour de son arrivée. Marcel est surnommé « Loulou ». Léonie a la même voix que sa mère.bMais ils et elles ont tous un point commun : leur famille est unique au monde.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Comment définit-on une famille ? La réponse à cette question peut s’avérer simple et compliquée en même temps car la famille n’est plus ce qu’elle était autrefois, et on voit plusieurs sortes de familles se développer en parallèle du modèle classique « papa-maman-enfant(s) ». …Lire la suite »


Maman Loup (2016)

Posted on
  • MamanLoup-COVCLok.inddAuteure : Géradine Elschner
  • Illustratrice : Élodie Nouhen
  • Éditeur : L’élan vert
  • Collection : Pont des arts

Quatrième de couverture : Sur les bords du Tibre flottait un panier d’osier. Là, blottis l’un contre l’autre, se tenaient deux jumeaux. Ils n’avaient pas de museau pointu ni de fourrure d’ébène mais maman loup, sans hésiter, les nourrit de son lait. Qui étaient-ils ? D’où venaient-ils ? Peu importait. Elle les aimait déjà. Et le temps passa…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Ça fait déjà longtemps qu’elle cherche sans cesse, sans fatigue, sans découragement. Elle cherche pendant des longues journées et des nuits interminables, sous l’œil impassible des sept collines qui l’observent de loin. Elle cherche méticuleusement, mais elle ne les trouve pas. Maman Loup cherche ses petits même si elle sait qu’ils ne sont plus là car, une fois adultes, ils ne vont plus jamais revenir dans sa tanière. Seulement son amour de maman n’arrive pas à l’accepter… …Lire la suite »


Jonah, Tome 1 : Les Sentinelles (2013)

Posted on
  • JohanAuteur : Thaï-Marc Le Thanh
  • Illustratrice : Rébecca Dautremer
  • Éditeur : Didier Jeunesse
  • Pages : 448

Quatrième de couverture : « Depuis que je te connais Jonah, je sais que tu es un enfant exceptionnel ». M Simon, le directeur de l’orphelinat, ne croit pas si bien dire. Arrivé à l’adolescence, les qualités surnaturelles de Jonah vont susciter l’intérêt d’une mystérieuse société secrète. Quand le jeune garçon disparaît soudainement, ses amis décident de s’enfuir pour le retrouver.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Jonah est particulier. Et pas seulement parce qu’il est né sans mains. Il est différent grâce à sa jovialité, son sourire et sa lumière qui l’accompagnent tout le temps et qu’il distille constamment à son entourage. Tous ceux qui côtoient Jonah sont contaminés par sa bonne humeur et sa joie de vivre. Et de la joie, ils en ont besoin, car ils habitent un orphelinat « aux murs gris » qui, d’ailleurs, depuis l’apparition de Jonah, n’est plus ni triste ni gris. …Lire la suite »


Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotive (2004)

Posted on
  • Jim BoutonTitre complet : Jim Bouton et Lucas le chauffeur de locomotive, tome 1 : La Cité des Dragons
  • Titre original : Jim Knopf und Lukas der Lokomotivführer (1960)
  • Auteur : Michael Ende
  • Illustrateur : Gaëtan Dorémus
  • Traducteur : Jean-Claude Mourlevat
  • Éditeur : Bayard Jeunesse
  • Pages : 309

Quatrième de couverture : La minuscule île de Lummerland est devenue trop exiguë pour le roi Alphonse-Midi-Moins-le-Quart et ses… quatre sujets ! Lucas et Emma, sa vieille locomotive, doivent partir. Le petit Jim Bouton, qui rêve d’explorer le monde, les accompagne. D’aventure en aventure, ils arrivent à Ping, la capitale de Mandala. Là, ils apprennent que Li Si, la fille de l’empereur, a été enlevée. Elle serait prisonnière dans la Cité des Dragons… N’écoutant que leur courage, Jim, Lucas et leur bonne Emma se lancent à sa recherche. Un conte enchanté et enchanteur, une aventure magique, ponctuée de rencontres fabuleuses.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Connaissez-vous l’histoire du petit garçon Jim Bouton, d’Emma, une vieille locomotive et de Lucas, son chauffeur ?.. Sinon, il est temps de la découvrir ! Car c’est une histoire merveilleusement attrayante, remplie d’aventures incroyables, de personnages fantastiques et d’émotions fortes, qui vous procurera des sourires et des larmes, des moments de joie et de réflexion… …Lire la suite »


43, rue du Vieux-Cimetière, Livre 1: Trépassez votre chemin (2012)

Posted on
  • 43-rue-du-Vieux-CimetièreTitre original : 43 Old Cmetery Road, Book 1, Dying to meet you  (2009)
  • Auteure : Kate Klise
  • Illustratrice : M. Sarah Klise
  • Traducteur : Mickey Gaboriaud
  • Éditeur : Albin Michel Jeunesse
  • Collection : Witty
  • Pages : 176

Quatrième de couverture : Ignace Bronchon est sans doute le plus grincheux des auteurs de séries pour enfants. Lui qui n’a pas écrit une ligne depuis vingt ans espère terminer le treizième volume de sa série dans la vieille demeure victorienne du 43, rue du Vieux-Cimetière qu’il a louée pour l’été. Mais il découvre horrifié qu’il doit cohabiter avec Lester, le fils des propriétaires, et – bien qu’il ait quelques difficultés à l’admettre – avec Adèle I. Vranstock, l’ancienne propriétaire. Ou, plus exactement, avec le fantôme d’Adèle…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Aimez-vous les histoires de fantômes ? En voici justement une. Attendez-vous des frissons qui vous parcourent en lisant ces histoires ? Ici, vous n’en trouverez pas ! Car c’est une histoire inhabituelle qui, au lieu de vous effrayer, vous fera sourire, rire, et vous donnera une envie irrésistible de rencontrer ce fantôme en personne ! …Lire la suite »


La vie par 7 (2014)

Posted on
  • La vie par 7Titre original : Counting by 7s (2013)
  • Auteure : Holly Goldberg Sloan
  • Traductrice : Julie Lopez
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse
  • Pages : 360
  • Lauréat du Prix des Libraires du Québec 2015 (catégorie Jeunesse hors Québec, 12-17 ans)

Quatrième de couverture : La jeune Willow Chance n’est pas une adolescente comme les autres et l’assume sereinement. Willow est un génie, fascinée par le chiffre 7 qui ponctue tout ce qui lui arrive d’important. Quand elle perd ses parents dans un accident de la route, son monde et son bonheur volent en éclats. Il faut les reconstruire… à l’aide des rencontres les plus inattendues.

Un roman dénué de sentimentalité, mais qui fait pleurer, une histoire de tragédies, mais qui fait rire, un hymne à la vie, désarmant, désopilant, poignant et merveilleux.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Ce roman étant sur ma liste de lecture depuis déjà un moment, je me considérais prête pour sa lecture. Je me suis plongée tête la première dans son univers, et j’en suis ressortie bouleversée car je ne m’attendais pas à cette expérience. Je ne m’attendais pas à une telle force dans le propos, à une telle originalité du traitement de sujets difficiles et peu abordés, à une telle différence dans la perspective de voir les choses, les circonstances et à les gérer. …Lire la suite »


Le mystère de Lucy Lost (2015)

Posted on
  • Lucy LostTitre original : Listen to the Moon (2014)
  • Auteur : Michael Morpurgo
  • Traductrice : Diane Ménard
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse
  • Pages : 435
  • Prix : Prix Sorcières 2016

Quatrième de couverture : Mai 1915… Sur une île de l’archipel des Scilly, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée et hagarde, à moitié morte de faim et de soif. Elle ne parvient à prononcer qu’un seul mot : Lucy. D’où vient-elle ? Est-elle une sirène ou plutôt, comme le laisse entendre la rumeur, une espionne au service des allemands ? De l’autre côté de l’Atlantique, le Lusitania, l’un des plus rapides et splendides paquebots de son temps, quitte le port de New-York. A son bord, la jeune Merry, accompagnée de sa mère, s’apprête à rejoindre son père blessé sur le front et hospitalisé en Angleterre…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? J’ai attendu l’apparition de ce dernier roman de Michael Morpurgo avec impatience, comme, je suppose, beaucoup dans le monde de la littérature jeunesse. Et je ne peux qu’admirer l’immense talent de cet auteur qui a réussi à nouveau à nous fasciner avec une telle force de l’intrigue et une telle beauté de l’écriture ! …Lire la suite »