La petite fille qui inventait des histoires (2016)

Posted on
  • Titre original : The whisper (2015)
  • Auteure : Pamela Zagarenski
  • Illustratrice : Pamela Zagarenski
  • Traductrice : Alice Seelow
  • Éditeur : Circonflexe

Quatrième de couverture : Une petite fille se voit remettre par sa maîtresse un livre étrange qui ne contient que des images. Elle qui est avide de belles histoires, la voilà bien déçue. C’est alors qu’un murmure s’élève, qui l’invite à inventer les mots qu’elle ne voit pas. Au fil des pages, son imagination s’envole, et elle découvre que le plus grand conteur se trouve au fond de soi.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? La petite fille au capuchon rouge avec ses deux drôles d’oreilles aime les histoires plus que tout. Elle passe son temps à voyager dans des endroits extraordinaires grâce aux mots et aux images qui remplissent les livres. Il est donc tout à fait naturel qu’elle soit très attirée par ce nouveau livre apparu sur une étagère dans sa classe, un livre mystérieux, pas comme les autres. …Lire la suite »


Tant que nous sommes vivants (2014)

Posted on
  • Auteure : Anne-Laure Bondoux
  • Éditeur : Gallimard Jeunesse
  • Pages : 303

Quatrième de couverture : Bo et Hama travaillent dans la même usine. Elle est ouvrière de jour, lui, forgeron de nuit. Dès le premier regard, ils tombent follement amoureux. Un matin, une catastrophe survient et ils doivent fuir la ville dévastée. Commence alors pour eux un fabuleux périple à travers des territoires inconnus… Mais quand l’ombre a pris la place de la lumière, l’amour suffit-il à nous garder vivants ?

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? « Nous avions connu des siècles de grandeur, de fortune et de pouvoir. Des temps héroïques où nos usines produisaient à plein régime, où nos villes se déployaient jusqu’aux pieds des montagnes et jetaient leurs ponts par-dessus les fleuves. Nos richesses débordaient alors de nos maisons, gonflaient nos yeux, nos ventres, nos poches, tandis que nos enfants, à peine nés, étaient déjà rassasiés. […] Mais un jour, les vents tournèrent, emportant avec eux nos anciennes gloires. […] Une époque nouvelle commença. Un temps sans panache ni projet, où plus personne (pas même le vieux Melkior) ne devinait l’avenir. »   …Lire la suite »


Un garçon nommé Noël (2016)

Posted on
  • un-garcon-nomme-noelTitre original : A boy called Christmas (2015)
  • Auteur : Matt Haig
  • Illustrateur : Chris Mould
  • Traductrice : Valérie Le Plouhinec
  • Éditeur : Actes Sud/Hélium
  • Collection : A lire à relire sans modération 9-12 ans
  • Pages : 256

Présentation par l’éditeur : La véritable histoire d’un petit garçon au destin extraordinaire. Flanqué d’une petite souris et d’un renne, le jeune Nicolas part retrouver son père et rencontrer les lutins, avant de devenir, un jour, le véritable père Noël !

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Si vous voulez connaître la véritable histoire du Père Noël (oui, celui qui apporte des cadeaux aux enfants sages et parfois, pas sages, la nuit du 24 décembre) et si vous croyez encore à la magie (celle qui rend possible des choses impossibles), suivez-moi donc sur le chemin tracé par les lignes écrites ci-dessous juste pour vous. …Lire la suite »


Fairy Oak, Tome 3 : Le Pouvoir de la Lumière (2016)

Posted on
  • fairy-oak-t03Titre original : Fairy Oak : Potere della Luce (2016)
  • Auteure : Elisabetta Gnone
  • Illustrateurs : Alessia Martusciello, Claudio Prati, Barbara Bargiggia, Lucio Leoni, Roberta Tedeschi
  • Traductrice : Hélène Dauniol-Remaud
  • Éditeur : Kennes
  • Pages : 360

Quatrième de couverture : Une page se tourne sur Fairy Oak… Le plan du Seigneur de l’Obscurité a réussi : la peur de la trahison dévore Fairy Oak et oblige Pervinca à fuir. Les jumelles sont séparées… L’antique alliance entre Lumière et Obscurité est brisée. Les défenses des Magiques s’effondrent, la guerre est perdue. Mais peut-être tout n’est-il pas tel qu’il paraît. La Lumière doit encore montrer son pouvoir et l’amour cache encore un secret.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Voilà déjà plusieurs mois que les habitants du village du Chêne Enchanté sont en guerre. En guerre contre le grand Ennemi, le Terrible 21, qui a réussi à rassembler ses forces du mal pour attaquer Fairy Oak dans le but de détruire définitivement l’Antique Alliance entre Lumière et Obscurité. …Lire la suite »


La grande forêt : Le pays des Chintiens (2016)

Posted on
  • grande_foretAuteure : Anne Brouillard
  • Illustratrice : Anne Brouillard
  • Éditeur : l’école des loisirs
  • Collection : Pastel

Présentation par l’éditeur : Killiok, le chien noir, est inquiet. Il attend le retour de Vari Tchésou, le magicien rouge, dont il n’a pas de nouvelles depuis le printemps. D’après les oiseaux, une roulotte aurait été aperçue au fin fond de la Grande Forêt… Killiok convainc Véronica de l’accompagner pour savoir ce qu’il en est. Tous deux s’enfoncent dans la Grande Forêt et font des rencontres surprenantes : Pikkeli Mimou dans son refuge, le Chat Mystère qui va au festival de vol, Susy le cheval… et tous ces Bébés Mousse avec qui ils prendront le train ! La Chintia, dont Anne Brouillard a imaginé la carte, est divisée en 11 pays. L’histoire prend vie au travers des personnages, des lieux, et de leurs influences. Tout est possible et a l’air réel. Le premier tome met en mouvement les habitants du Pays du Lac tranquille.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Il pleut depuis des semaines déjà au Pays du Lac tranquille, et le chien Killiok est content de rester à l’intérieur de sa maison, confortablement assis dans son fauteuil avec une tasse de café chaud. Pourtant, son esprit est préoccupé par la longue absence de son ami Vari Tchésou, le magicien rouge. …Lire la suite »


Le manoir, T01 : Liam et la carte d’éternité (2013)

Posted on
  • le-manoirAuteure : Evelyne Brisou-Pellen
  • Éditeur : Bayard Jeunesse
  • Série : Le Manoir
  • Pages : 450

Présentation par l’éditeur : Après une grave maladie, Liam, 15 ans, est envoyé en convalescence dans un manoir isolé. Cette maison de repos, où il n’y a ni téléphone ni électricité, semble aussi abriter une section psychiatrique. En effet, l’un des pensionnaires se prend pour Léonidas, roi de Sparte ; un autre pour un pirate ; une jeune fille s’habille comme au Moyen Âge et une autre comme au XIXe siècle. Liam apprend enfin que des malades dangereux sont enfermés dans une pièce secrète de la maison. Il cherche à s’enfuir du manoir, sans succès. Il renonce finalement à ce projet, d’autant qu’il a sympathisé avec Cléa, une jeune fille de son âge, qui semble profondément triste, mais saine d’esprit. Peu à peu, Liam va comprendre que le manoir abrite des fantômes, et que chacun d’eux doit régler un problème avant de pouvoir partir dans l’au-delà. Un jour, le garçon découvre dans le bureau du directeur du manoir une « carte d’éternité ». Sur cet écran géant, on voit en temps réel ce qui se passe partout dans le monde. Liam est le seul à pouvoir remonter le temps en agissant sur cette carte. Il va ainsi aider plusieurs pensionnaires à résoudre le problème qui les retient au manoir…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Quand, par une journée grise et nuageuse, le taxi dépose Liam devant un manoir sombre datant du XVe siècle, le jeune garçon de 15 ans ne trouve pas que ce bâtiment ressemble vraiment à une maison de convalescence. …Lire la suite »


Yin et le dragon, Tome 1 : Créatures célestes (2016)

Posted on
  • yin-et-dragon-1Scénariste : Richard Marazano
  • Dessinateur : Xu Yao
  • Éditeur : Rue de Sèvres

Présentation par l’éditeur : Shanghai 1937. L’armée impériale japonaise a fait main basse sur une large partie de la côte chinoise. En ces temps de tristesse, la menace de l’antique prophétie plane, celle de l’invincible dragon noir Gongong qui doit venir anéantir les hommes quand le désespoir et la haine régneront.

Yin, petite fille d’une dizaine d’année est élevée par son grand-père pêcheur, Liu. Un soir, alors que Liu sort en mer, Yin se faufile sur le bateau. Soudain une bête puissante se débat dans ses filets : un dragon d’or, blessé, que Yin convint son grand-père de cacher et de soigner… Une décision qui les emmènera bien plus loin qu’ils ne le pensaient.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Nous sommes en 1937 à Shanghai, au moment où l’armée japonaise se prépare à envahir la Chine. Yin, une petite orpheline espiègle et déterminée, habite avec son grand-père, Li, en banlieue de Shanghai. Le vieil homme, pour assurer leur survie, part souvent à la pêche. …Lire la suite »


Fairy Oak, Tome 2 : Le Sort de l’Obscurité (2016)

Posted on
  • Fairy Oak-t02Titre original : Fairy Oak : L’Incanto del Buio (2009)
  • Auteure : Elisabetta Gnone
  • Illustrateurs : Alessia Martusciello, Claudio Prati, Barbara Bargiggia
  • Traductrice : Hélène Dauniol-Remaud
  • Éditeur : Kennes
  • Pages : 430

Quatrième de couverture : À Fairy Oak, la paix est compromise. L’Ennemi est revenu, assoiffé de revanche. Son pouvoir devient plus fort de jour en jour : le Seigneur de l’Obscurité veut plonger le monde dans les ténèbres. L’antique alliance entre Lumière et Obscurité vacille. Cependant, un lien semble indissoluble : celui qui unit Vanilla et Pervinca, les sorcières jumelles, égales et opposées. Et c’est sur ce lien que l’Ennemi va faire tomber sa hache. Pervinca pourra-t-elle résister au sort de l’Obscurité ? Le salut des Magiques et des Non-magiques de la Vallée en dépend…

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Depuis que l’Ennemi, le Terrible 21, est de retour dans la Vallée de Verte-Plaine, la vie à Fairy Oak a considérablement changé. Les gens sont devenus anxieux et méfiants, de plus en plus renfermés et terrorisés au moindre signe de danger.

…Lire la suite »


Jonah, Tome 1 : Les Sentinelles (2013)

Posted on
  • JohanAuteur : Thaï-Marc Le Thanh
  • Illustratrice : Rébecca Dautremer
  • Éditeur : Didier Jeunesse
  • Pages : 448

Quatrième de couverture : « Depuis que je te connais Jonah, je sais que tu es un enfant exceptionnel ». M Simon, le directeur de l’orphelinat, ne croit pas si bien dire. Arrivé à l’adolescence, les qualités surnaturelles de Jonah vont susciter l’intérêt d’une mystérieuse société secrète. Quand le jeune garçon disparaît soudainement, ses amis décident de s’enfuir pour le retrouver.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Jonah est particulier. Et pas seulement parce qu’il est né sans mains. Il est différent grâce à sa jovialité, son sourire et sa lumière qui l’accompagnent tout le temps et qu’il distille constamment à son entourage. Tous ceux qui côtoient Jonah sont contaminés par sa bonne humeur et sa joie de vivre. Et de la joie, ils en ont besoin, car ils habitent un orphelinat « aux murs gris » qui, d’ailleurs, depuis l’apparition de Jonah, n’est plus ni triste ni gris. …Lire la suite »


Le chat peintre (2016)

Posted on
  • chat peintreTitre original : Котаракът Художник
  • Auteur : Edvin Sugarev
  • Illustrateur : Bearboz
  • Traductrice : Eli
  • Éditeur : Élitchka

Quatrième de couverture : Il était une fois un royaume où tout devait être conforme au réel. Là, vivait le Chat Peintre qui dessinait partout d’extravagantes créatures vues dans d’autres contrées. Il allait donc être pendu sur la place publique pour excès d’imagination. Mais, la petite Yana, armée d’une curieuse baguette magique, va ranimer toutes les œuvres du peintre rebelle, qui vont bouleverser le cours de l’histoire.

Pourquoi est-ce que je l’ai aimé ? Quelque part dans ce monde, dans un certain royaume, peut-être loin ou peut-être près de chez nous, vivait un chat pas comme les autres. Déjà, son pelage n’était ni noir, ni blanc, ni gris, ni roux mais multicolore. Il aimait voyager, puis raconter ses aventures à ses amis, les enfants désobéissants. …Lire la suite »